Élève Sarkozy, au tableau

En cette rentrée des classes, souvenons-nous de l‘élève Sarkozy. Des profs avaient publiés ce billet en 2009, retraçant la vie scolaire et étudiante de l‘élève Sarkozy. Même si c’est difficilement vérifiable, cela reste amusant et rassurant (?) sur la capacité d’un élève médiocre a devenir président de la république. Pour le reste, à vous de juger…

Sarkozy, un sous doué à l’Elysée, extraits:

En parcourant l’annuaire des anciens élèves de Sciences Po, il a pu constater que Sarkozy de Nagy Bosca n’y figure pas, ce qui signifie qu’il n’a pas mené ses études à leur terme et ne peut donc se parer du titre d’ancien élève réservé aux seuls diplômés. Et son DEA ? Pourquoi n’en trouve-t-on aucune trace dans les archives de Paris X Nanterre ? Tout simplement parce que si le candidat Sarkozy apparaît bien dans le procès verbal de la première session, il est ajourné pour ne pas s‘être présenté à l’épreuve écrite terminale et n’avoir pas rendu son mémoire. Et son certificat d’aptitude à la profession d’avocat ? Obtenu sur le fil avec la note médiocre de 20 /40. La mention des Etudes à l’IEP de Paris est problématique puisque Nicolas Sarkozy n’y a pas poursuivi ses études jusqu’au bout comme il est aisé de le vérifier dans l’annuaire des anciens élèves. Or, selon les usages, le titre d’ancien élève ne vaut que pour les diplômés. Il fut donc abandonné…

Voyez également: Sarkozy et l’Université – la revanche personnelle d’un cancre.

Rappelons-nous également de la couverture de Libération à propos de l’Epad. C’est une tradition?

Jean François Porchez, 6 September 2010